Contenu principal

Merci à tous pour votre participation dans la ville de Cyrano de Bergerac avec un temps magnifique!

Vous trouverez ci-dessous les résultats globaux des 2 courses par circuit ainsi que les temps intermédiaires.

Et bien sûr retrouvez les photos de la journée ICI.

A très bien bientôt en Périgord.

Attachments:
FileDescriptionFile sizeCreated
Download this file (Resultats_aprem.pdf)Resultats_apremResultats_aprem8 kB2017-09-24 19:19
Download this file (Resultats_aprem_temps_intermediaires.pdf)Resultats_aprem_intermediairesResultats_aprem_intermediaires37 kB2017-09-24 19:19
Download this file (Resultats_matin.pdf)Resultats_matinResultats_matin9 kB2017-09-24 19:18
Download this file (Resultats_matin_temps_intermediaires.pdf)Resultats_matin_intermediairesResultats_matin_intermediaires55 kB2017-09-24 19:18

CHALLENGE O'SCORE 2017 - Manche 6 VTT

 

Petit mot des Gentils Organisateurs Bruno et Christelle:

"Merci à tous d'être venus affronter la pluie et la boue sur ce terrain de jeu des pompiers. Nous étions très heureux de vous faire découvrir ces lieux et d'ajouter dans les ingrédients de cette manche quelques cogitations de neurones...on est joueur au pop... 

Un grand bravo à tous d'avoir joué le jeu.

Mention spéciale à Greg qui malgré une crevaison remporte la manche.

Mention très spéciale à Ed qui a choisi très tôt d'exploser son porte carte et de le tenir ... à la main.

Mention spéciale poète pédestre à Isa et Steph Poi qui pour retenir le maximum de noms de chemin ont inventé une phrase mnémo technique.

Bravo à nos jeunes dont certains sont allés jusqu'au bain de boue pour faire corps avec les lieux. 

Grand merci aux déposeurs qui n'ont pas eu peur de se remouiller après la course. 

Et encore merci Greg d'avoir cartographié cette zone: visiblement les présents se sont régalés, même les piétons.

 

On espère revoir ceux pour qui c'était leur première, sur nos organisations futures...Bergerac dimanche prochain par exemple! "

 

Résultats de la manche

Classement général provisoire après la manche 6

Classement général enfant provisoire après la manche 6

 

Prochaine manche: samedi 11 novembre du côté d'Annesse-et-Beaulieu, par Jean-Phi

 

Bonjour,

 

Le club périgourdin du POP organise le dimanche 24 septembre 2017 deux courses régionales sprint dans la belle ville de Bergerac

 

Un sprint le matin, un autre l'après-midi, sur deux zones différentes.

Les deux courses comptent au classement National et pour la coupe régionale

 

Une toute nouvelle carte pour l'occasion!!

 

Voici l'annonce de course:

 

Inscriptions avant le 20/09 sur le site FFCO

Inscriptions

 

A très bientôt on l'espère ;)

On l'a fait aussi !!!!

Après les POPains de l'année dernière, Bruno et Cus, on s'est dit pourquoi pas nous ...

 

Trois moi qu'avec Jac on prépare en secret notre défi, le Raid Val de Dronne !

Perso déjà fait 4 trails petits formats avec ma douce, Jac aussi avec un copain. Donc on a l'expérience. Il n'y a plus qu'à se préparer physiquement et mentalement.

Grosse prépa VTT, la CO complétant le côté pédestre. Pour le canoë, ben, comment dire, rien. La tyrolienne, idem, surtout psy pour moi... mais Ed m'avait rassuré, on peut s'accrocher avec les mains cette année. Ouf, mauvais souvenir du saut pour moi...

Dernier entraînement bike and run et belle sortie VTT de 630m sur 25km avec Jac. On est prêt !

 

Samedi : derniers préparatifs matériel. Rien n'est oublié, tout est prêt.

Dimanche : réveil à 6h45, petit déjeuner copieux à 7h10, arrivée sur site à St Victor à 7h49, dépose des VTT quand je rejoins Jac. Casque ou pas pour le trail? On le laisse sur le VTT, on gagnera 28" dans l'affaire en course. (Estimation Soffres et Cofinco)

Arrivée sur la ligne de départ. On aide une équipe qui défait ses VTT en leur disant que c'est à St Victor la dépose, ouf la BA de la journée est faite, maintenant on peut les pousser dans les orties !! On va chercher notre dossard estampillé 06 sur le bras. Et là, qui qu'on voit ? Thierry Guergiou à la GEC !!! Oui oui ! Ed m'a même pris en photo avec lui !!!! Il a pris sa retraite et est venu directement aider Ed, c'est simple et beau. Merci Tero.

On remonte s'équiper, j'oublie mes gants dans le van, je mets le reste de ma Suunto, chrono déclenché, au fond du sac car mon bracelet a rendu l'âme il y a deux jours... tout à la sensation donc !

On nous chambre (surtout Pierrot le fourbe) mais on est prêt. Le départ est lancé, on est en panique, on ne voit pas Ed, on a juste écouté Yves pour les consignes : il faut courir et pédaler, merci Yves !

TOP Départ ! On court tranquille, on ne veut pas se griller et on arrive à l'antépénultième place, bref on assure car on est bon à VTT. A St Victor donc, pas foule, il reste nos deux VTT et les 4 autres sont plus loin, on se dit bon ben on va pédaler et doubler tout le monde. Trop facile.

C'est parti pour une section VTT pure et une section OVTT. On ne sent rien, c'est parfait, on double les dérailleurs cassés, les pneus crevés, les "je pense ne pas pouvoir finir", les "t'es où?", cela nous remonte dans le classement, on adore !!!! On arrive pour le VTTO, tout s'enchaîne bien, on fait un joli contour sans courbes de niveau et on double qq couples.

Parcours aventure pour enchaîner gaiement, je stresse pour la tyrolienne mais on voit le Chastanet et on montre les dents... très long filet pour la montée des falaises, Mme Jugie qui m'accueille tout là-haut, on n'attend pas , c'est génial, je mets le baudrier, on me pousse et c'est parti !! J'ai failli rattraper Jac qui était parti qq secondes avant. Et là on nous dit : allez voir sur la barrage la jeune fille ,elle vous dira où aller. Dernier pipi, le chrono repart (il était neutralisé) et on arrive sur le barrage où on nous invite gentiment à descendre dans l'eau jusqu'au cou !!!!! Froid !!!!!! On remonte en face, on redescend, on remonte et on reprend un seul VTT car bike and run annoncé ! On part confiant, on veut manger le Pierrot et un passage, deux passages, trois passages dans la rivière, on maudit Ed !! On part vers St Just, je ne connais pas du tout. Je pédale, je pose le VTT loin devant Jac, je cours et grosse côte. Je suis concentré en la voyant et c'est parti ! Zut je n'ai pas vu la flèche qui partait dans un joli sentier à droite ... Mais Jac oui... il tente donc de me rattraper, moi je me rends compte qu'il n'y a plus rien, je redescends, je prends le bon chemin et Jac ben il pédale vite... je me crame pour le rattraper 2km plus loin... ouinnnn Belle boulette. Ce qui me rassure, c'est qu'il fera la même après la CO.

On arrive pour la CO au pied des falaises, on voit une équipe Rouge au bord en haut et on se dit.. ok il va falloir monter aussi. Tout s'enchaîne, la grotte (on pense que les rouges cherchaient la grotte mais elle était en bas, désolé !!!). On arrive à la plus à l'est, on suppute un léger décalage trop à l'est pour cette balise, par rapport au champ en contre bas et la falaise. On fouine dans les ronces et bingo, on repart, tout s'enchaîne bien jusqu'à sortir devant les voitures des organisateurs mais de l'autre côtés de la rivière et dans un champ d'orties. Jac ouvre la voie je le suis en levant les bras et on saute dans le limon et on ressort. Jac a super bien progressé en CO, on s'entend trop bien donc on repart à fond ! Et boum, coup de fatigue pour le chacha... j'ai mis 2km pour mentalement m'y remettre et l'erreur d'aiguillage de Jac m'a reboosté, merci Jac!!!! Très joli final outre le petit passage sur 60 m dans le ruisseau mi cuisse et sous un p....n de pont trop bas. Imaginez : porter à deux le VTT à l'horizontal accroupi dans l'eau vaseuse et qui sent pas bon...On finit le bike and run et on s'était mis en tête que le canoë nous attendait. Et bien non, mon VTT est là et on part pour le long tronçon à VTT. Déception mais on part avec de bonnes jambes et le parcours est magnifique !!!!! Bravo surtout à Monsieur Rotofil qui a nettoyé tous les chemins c'est génial sauf.... un goulet de ronces en remontant direct suite à une belle descente. Jac s'accroche le casque puis la joue puis le VTT bref, il y est resté !!! Arrivés au Roc, on prend le parcours à l'envers des autres et on croise 4 équipes, on remonte, on remonte !!! Pierrot est agacé de nous voir, on le sent, on court plus vite, pas d'erreur sauf une, je vois une petit chemin et une butte empierrée et je continue. Jac hésite à me dire que le Nord n'est pas par là mais n'ose pas... On jardine 1' et Jac nous remet dans le bon chemin et on sauve même une équipe. On part à bloc, on rattrape une équipe devant la grotte, je descends chercher les 7' minutes bonus car j'ai entendu dire Pierre en le croisant qu'ils n'avaient pas le bonus... sans lampe? Tant pis, je rampe, Jac accroche mon fil d'ariane (on n'a trouvé que des ronces à rabouter les unes aux autres... pas facile mais jouable) et là, MAGIQUE, des lueurs, des petits Fragglerocks (pour les jeunes de 1975) qui tenaient des bougies et une ambiance musicale qui monte... Fort Boyard !!!! Oui oui oui !!! ENORME , l'esprit de Doudou me guide à ce moment, je kifffe ! (lien vidéo: FortVDD) Je poinçonne la balise, je remonte et on envoie la dernière balise assez technique. On entend une équipe coincée dans les Vert 3 et une autre qui crie : vous l'avez? Comme des gosses, on s'accroupit et on continue, jubilatoire !!!

On reprend les VTT, on a fait le 2e meilleur temps, yahooo. Jac est motivé et on laisse partir devant 2 teams. On se dit qu'on va les rattraper, et bien que nenni point du tout, jamais revu. Un gros morceau de vélo mais notre entraînement paie donc on est bien malgré les 5h30 de course.... on arrive au canoë à 16h15, la porte horaire étant de 17h, ouf. On pose les VTT, on s'équipe et hop dans l'eau en mangeant nos barres de céréales au sucre. Jac aime autant que moi le canoë, c'est à dire pas beaucoup du tout !!! On rattrape une barque motorisée mais pas de concurrent. Un ragondin a failli nous renverser et la dame au départ nous a dit toujours à droite ! Je dis à Jac, Ed le fourbe a du placer une balise sur la berge de droite, restons vigilants. Et là... un bras de rivière qui part à droite.... ben... que faisons nous? Toujours à droite, OK ! Vu les dires à l'arrivée il ne fallait pas, mais c'était très beau !!! Arrivée après moult changements de positions pour nos pauvres dos douloureux (dieu que le canoë c'est nul et heureusement qu'il n'y avait que 3km), on entend le capitaine Jac crier Terre, terre moussaillon ! On accoste, on vole 4 balises dans le camping de Tocane et on repart pour un joli calvaire de 7km à pied, les jambes percluses de crampes et autres douleurs insidieuses, le dos raide mais le mental est là !

On savoure les derniers km (façon de parler) et à l'approche de la ligne d'arrivée grosse satisfaction, on l'a fait !!!!

Un grand Merci et Bravo à mon Pote Jacques qui malgré une contracture au mollet a su se régaler tout comme moi tout au long de ce magnifique Raid !!

Merci aux organisateurs pour cette orga sans faille et les magnifiques chemins choisis !

On se donne rendez-vous pour la 20e édition l'année prochaine et à l'heure où j'écris ces lignes, je ne peux pas réellement encore descendre les escaliers normalement ....

 

      

Let’s go en Savoie pour l’Obivwak 2017. Chose pas commune, je suis seul cette année à faire le déplacement. Aucun autre popain de présent, snifff. Heureusement j’ai mon triathlète de secours, Quentin de La Teste que certains ont déjà vu aux Eysies ou sur un challenge avec sa grosse tignasse bouclée. Lui il n’a pas peur de se taper la traversée de la France horizontalement :) Un vrai guerrier !

Décollage le vendredi à 14h après un petit repas rapide à la maison. C’est parti mon kiki pour 06h30 de route. Ca papote dans la mégane et on va essayer de ne pas louper les sorties d’autoroute! Notre hôte Bernard d’Airbnb nous attend vers 20h30 à St Jean de Maurienne en bas de la station de La Toussuire. Après un beau flashage en pleine poire en sortie de tunnel après Lyon on arrive gaiement à St Jean. On récupère les clés. Arrivés sur place, il n’y a pas un chat mais par contre on ne peut pas être mieux placé. On est juste en bas de l’accueil et donc aussi de l’arrivée. C’est beau, je m’aime. Pâtes bolo au menu dans le petit appart avec une bière (ou 2). Il doit y avoir un problème avec les brocolis du midi: Quentin a un rat crevé dans le bide qui lui sort par le cul et moi je vais x fois aux chiottes. Il arrive même à péter dans son sommeil. Punaise ça pique les yeux!

On se réveille tranquille. Wouah c’est beau dehors, c’est la montagne. On récupère nos dossards, on a hâte. Numéro 2039 circuit B donc. Quelques photos, sms, on glande, on mange des raviolis, etc. Y a toujours un rat crevé quelque part par contre. On prépare nos sacs et go au départ. Bernard a bien voulu nous laisser les clés de l’apart pour le samedi donc on peut laisser nos affaires dedans. Pratique! Allze on grimpe un peu pour aller faire contrôler les sacs et prendre la carte. Ça commence, Quentin n’a pas pris de sifflet qui est obligatoire! Merde on ne pas nous laisser partir. On lui propose d’aller voir le stand Orientsport qui en avait mais apparemment  y a plus rien. Putain mais qui m’a foutu un boulet pareil! Je l’attends et il court en bas. Ouf il revient avec le précieuuuuuuxxx après s’être allégé de 72€. Merci Orientsport (bon à 70€ prés…). On rentre dans le sas et tout à gauche comme disait mon entraineur Chacha ! On se pose à 5m de l’arche. C’est plus facile de se faire une place à 2 qu’à 10. Bonne grosse carte avec plein plein de courbes de niveau. C'est bien orange aussi, on ne va pas se perdre de vue avec les concurrents. Allez 5-4-3-2-1 goooooooo. Récupérage des coordonnées. Stratégie classique : on reporte tout d’un coup en vérifiant qu’on a bien les mêmes postes. Ca grimpe d’entrée de jeu, je transpire déjà à grosses gouttes. On reste à niveau sur une courbe pour aller à la 1. C’est le train train on fait évidemment tous pareil. La 1 n’est pas proche mais on y va surement. 1 puis 2 puis 3. On court sur la crête pour aller à la 4. C’est beau de chaque côté. On aurait dû faire autrement en descendant plus tôt mais bon. On prend en dévers en suivant des courbes mais ce n’est pas la bonne tactique pour aller à la 6. On aurait dû descendre au chemin. Courir dans ces prés de pâturage en dévers c’est difficile. On commence déjà à souffrir des pieds. Il fait chaud aussi. La poudre antioxydant machin que j’ai mis dans mon Camel c’est vraiment pas une bonne idée. J’ai encore plus soif à chaque gorgée. Bon c’est chiant on se suit tous, y a pas trop d'orientation.6-7-8. Ah enfin on va pouvoir tenter de couper un peu. Bon la végétation au final c’est pas vraiment ce qu’il y a sur la carte.  Ca pique bien et c’est très pendu aussi. Du coup on met vachement plus de temps que d’avoir fait un détour par la route. Ouai mais c’est mieux! On se rend compte au passage qu’il y a du jus dans les clôtures… Impossible de perdre Quentin je le suis à l’odeur. On prend la 9 on veut faire une petite pause mais y a des moustiques gros comme des vaches. Quentin a déjà perdu 2L il faut donc partir rapidos. Pour la 10 on hésite un peu comment couper mais on finit par prendre un repère. Enfin ça descend pour aller à la 11 sans nous exploser les genoux et les pieds. Malgré le peu d’intérêt en orientation on garde le sourire pour chaque balise. 12 puis 13 où on met bien les pieds dans l’eau. Ben oui quoi il fallait couper par-là! Une montée interminable pour rejoindre la route pour aller à la 14. Je n’ai plus d’eau, j’ai soif et mal aux jambes.

Enfin le bivouac. Ouff on est rincé. Mais qu’est-ce qu’on a mal aux pieds c’est fou! 18,5km 4h46 1100m D+ 1250m D-. Le bivouac est séparé en deux car pas assez de places dans les 2 prés. On tâtonne pour trouver quelque chose de plat pas loin d’un mini ruisseau. Une sardine d‘une tente voisine attaque Quentin au pied. On s’installe et on va boire une bière. Deux même! Y a un monde pas possible et il faut 20min à Quentin pour revenir avec ce petit breuvage. Bon ok titi c’est un peu tricher ça mais on ne va pas cracher dessus. Evidemment on a pris ce qu’il faut dans le sac en monnaie (et du saucisson). A la seconde bière y a un type qui me demande: “Si je te donne 2 pièces de 50 centimes et que tu me donnes 1€ en échange,  je m’allège pour demain!” Ça nous fait bien marrer et je compatis… A la bouffe maintenant. Au menu: bolino, pâtes au curry, saucisson, fruits secs. On est bien! La pluie arrive plus tard que prévue et tant mieux. On rentre dans la tente donc vers 22h15. C’est pas très très grand mais heureusement qu’on n’a pas la tente à jphi! Avec ce qu’il tombe et le vent dehors, c’est limite tempête. On se met quasiment à poil tellement on a chaud. (Dis-moi pas qu’il y aurait encore un rat dans la tente…). Quentin se couche moins con après avoir appris à mettre ses pieds dans des poches plastiques pour être au sec au bivouac. Yes, c’est beau le partage!

Pas beaucoup de sommeil, je dois me réveiller toutes les 30 minutes puis ah qu’entends je au loin dans mes boules quies ? Un bout de fanfare. Il est 5h La Toussuire se réveille. C’est bien humide dehors et il y a une très légère pluie qui s’arrête rapidement. Quentin s’extirpe en premier comme il peut. On plie un peu et on mange. J’avais eu la bonne idée d’amener du papier journal pour absorber l’humidité dans les chaussures. Wouah on a les pieds au sec au moins 1min et 24s, cool! Pliage total et vite c’est l’heure, même pas le temps de couler un bronze. Heup c’est reparti pour la seconde partie. Bamm encore tout à gauche pour doubler car on est parti de plus loin cette fois. On descend sur la route un petit moment puis carte puis report de toutes les balises comme la première fois. Etrange il n’y a que 11 balises dont un interposte 4-5 méga long. J’avais oublié qu’il y avait autant de courbes. Ca va piquer! On trottine pour se dégourdir. 1 puis direction 2. Quentin se rèche lamentablement dans une descente avec plein de boue. J’aurai aimé filmer ça. Un cheval juste crevé au fond du pré nous accueille, sympa. De la 2 à la 6 ça ne fait que monter. On prend 1000m direct de D+. 2 puis 3 ok. Ca grimpe bordel. Direction la 4 en suivant la courbe de niveau. Quentin est devant nez dans le guidon à la queue leu leu. En bas de la 4 après avoir quitté la 3 depuis 15min Quentin me lâche: ”Tu sais où on est parce que moi là je ne sais plus du tout”. Moi: ”Ben oui on va finir par croiser le sentier pour être en dessous de la 4”. Lui: ”Ah bon mais on ne va pas à la 3?”.!!!!!! Bien bien bien…. Comment t’expliquer que la 3 je l’ai déjà pointée il y a 15 minutes. Ah t’es bien un triathlète toi! Ta tignasse te va bien, un beau mouton :). On met de la 4 à la 5 1h30! C’est long, très long, trop long. Pas bien compris pourquoi il n’y avait pas 1 ou 2 balises entre. Ça monte, ça monte. Mal aux jambes et toujours mal aux pieds. On se fait doubler pendant la montée par quelques équipes dont une grosse partie mixtes. Orientation pas mieux par rapport à hier. Heureusement c’est très beau. La 5 on la voit de loin avec son bénévole qui attend en haut (et oui tout le monde doit y monter). Direction la 6, ben courbe de niveau forcément. Bien sauf que la neige elle n’est pas marquée elle sur la carte. On tombe donc tous sur une belle bande neigeuse en pente de 100m de long. Je me demande comment personne n’ait pu se casser la figure ici. On a tous mit un moment pour traverser, obligé de se tenir avec les mains. J’y ai perdu mes doigts d’ailleurs. C’est parti pour de la descente maintenant. Proche de la 6 on ne fait pas l’erreur de trop descendre comme certains. Allez dernière ligne droite, on se remet donc à galoper mais qu’est-ce qu’on a mal aux pieds c’est vraiment incroyable. 7-8-9-10 on double on double. Merde il reste la 11, faudrait pas faire pm à la dernière quand même (jphi remember). Ettttt yess ayé c’est terminé. On est lessivé. Quentin marche comme s’il avait un truc dans le fion. 17km 3h59 1050m D+ 950m D-

 

Heup appart à 50m et une bonne douche. Ça c’est le pied. Vive les ascenseurs d’ailleurs. On redescend manger au soleil avec une bonne bière (ou 2). Bon maintenant qu’est-ce qu’on fait? Ben le ⅛ de finale femme avec la française, puis si on trouve un bar la finale de ligue des champions de handball avec le PSG et enfin la finale du Top 14. Parfait ça! Donc tennis dans l’appart où je suis obligé de trouver où est le disjoncteur après une coupure électrique de l’immeuble. Merde alors, obligé de prendre les escaliers et d’ouvrir toutes les portes que je trouve… La française gagne bravo mais quel match de merde avec toutes ces fautes. Direction Saint Jean de Maurienne. Quentin décide de se venger avec sa mégane. Ça tourne ça tourne pour descendre. Il me fout la gerbe le con. Arrivés en ville, ben c’est bien mort de chez mort quand même il manque une peu de foin dans la rue comme dans les westerns. Sauf que j’ai trouvé THE coin branché de la ville! J’ai nommé: le SUN. Ca fait bar, pub, restaurant, pizzeria, blanchisserie, banque, épicerie, garage, bibliothèque, cinéma et j’en passe. On est les premiers et je négocie le match de hand. Puis vient le défilé de tout St jean de Maurienne. Le PSG perd, ces gros nazes (bordel c’est pas possible de prendre un but alors qu’il reste 4 secondes de jeu. Faut faire un attentat quitte à prendre un rouge. Merde mais qui m’a foutu cet entraîneur?) On s’installe à table pizza, dame blanche et rugby. A la mi-temps on retourne à l’appart. Je perds Quentin dans le canapé avant la fin (enfin l’ASM champion). Dodo à minuit bien rincés de notre journée.

Dring dring il est 7h, mon seignor, il est l’or de se réveiller mon seignor… On range l’appart rapidos. On mange notre baguette achetée la veille avec le camembert qui pue. Y a un brouillard pas possible. D’ailleurs à peine parti, Quentin se goure de côté et on se retrouve dans le skate parc (mais qui m’a foutu cette barrière en plein milieu de la route ???). Ça promet! On lâche les clés de Bernard  et c’est parti pour 06h30 de route. Ça passe assez vite au final. On va éviter de se faire flasher d’ailleurs. 14h à la maison. On marche comme des canards. Allez Quentin plus que 1h45 pour toi ;)

Voilà ça c’est fait. Un bon we entre copain. Merci Quentin! 

Photos:

https://goo.gl/photos/CbnXGuvYQxHLZdqx8

2 vidéos:

** https://www.facebook.com/raid.obivwak/videos/1538488849517054/

** (on nous voit à 6min10s)  https://www.facebook.com/maurienne.tv/videos/1548524231825402/

CHALLENGE O'SCORE 2017

Résultats de la manche 4

 

Tout d'abord un grand bravo aux 39 orienteurs, petits et grands, venus braver la chaleur de Tamniès. Heureusement, l'étang n'était pas loin pour rafraîchir les mollets qui avaient bien chauffé!!!

 

Un grand merci à tous les déposeurs pour m'avoir soulagé dans cette tâche! Et un merci spécial à Sylvie qui m'a aidé à poser.

 

Un autre grand bravo aux vainqueurs du jour:

- Marie sur le circuit VTT

- Romain sur le circuit Pied

- Et le couple Xavier/Laetitia qui gagnent la manche au score en Run&Bike. Ils ont sûrement eu la meilleure stratégie en prenant les 22 balises les plus à l'ouest, le tout en 1H19'22''!

Du coup, ils prennent les commandes du classement général, mais celui-ci se resserre en tête, ce qui va donner lieu à une belle 2ème partie de saison. Suspense garanti jusqu'à la finale!!

Résultats de la manche

Classement général après la manche 4

Classement général enfants après la manche 4

 

La manche 5 qui devait initialement avoir lieu à Trélissac le 01 juillet est annulée.

RDV donc le 16 septembre pour une manche organisée par Bruno et Seb aux environs de Savignac

Encore un grand moment POP que ces trois jours CFC. Merci à tous d’avoir comme toujours affiché les deux plus belles couleurs du club : la bonne humeur et la solidarité !


Les popopopop ont commencé dès le sprint du vendredi avec des exploits très variés chez les popains : podium pour Greg, natation pour d’autres…Quoi qu’il en soit chacun a donné le meilleur avec son petit lot de boulettes bien caractéristiques dans notre sport, mais…pas de pm.


La soirée ensuite fût tout à fait digne avec dîner sur coucher de soleil dans le petit jardin privatif de la famille Geyer: magnifique et … pas de pm.


Malgré la nuit un peu fraîche, nous étions le lendemain de nouveau au taquet pour encourager nos qualifiés pour la finale de moyenne distance : super comportements de nos jeunes, sourire en prime. Marie malgré son genou a fini la course. Capucine Axel et Eliott ont fait mieux que se défendre : le niveau était forcément très relevé. Ils finissent à des places très honorables et surtout sont très bien placés par rapport aux autres qualifiés de notre ligue et …pas de pm


Les autres popains se sont alors lancés à leur tour sur cette carte pas si simple que ça à aborder. La lecture du relief et les choix sur les longs inter postes étant la clé d’une bonne course. Bon il fallait aussi dominer la course en milieu sablonneux. Le plus dur quasiment était d’atteindre la zone de départ ! Bravo aux petits loups qui faisaient déjà sur ce trajet leur course avant la course ! Des superbes courses pour certains (Greg encore 2ème) dans une magnifique ambiance où chaque arrivée de popains était accompagnée de hourra popopop et … pas de pm, sauf pour Fred, parti très tard dans une forêt hostile désertée à cette heure par les orienteurs : il se vengera dès le lendemain en réalisant un super relais !


La deuxième soirée fut aussi digne que la première, toujours avec le coucher de soleil et … pas de pm. La nuit fût moins fraîche et le réveil très tôt pour beaucoup pour ranger et arriver sur site (pile-poil à l’heure pour certains) : le grand jour est arrivé, nos six premiers relayeurs s’élancent sur le championnat de France des clubs.


La matinée fût rythmée par le passage des popains à la balise spectacle, puis dans le couloir d’arrivée. La cloche pop a retenti à chaque fois. La meute pop a accompagné les derniers efforts de Stephninie ultime popaine à fouler les derniers mètres de ce CFC 2017, magnifique image, à revivre sur le site. Au final que du bonheur : l’équipe 1 accède à la nationale 3 avec une belle 10ème place sur 114 et donc… pas de pm. Les équipes 2 et 3 se sont titillées toute la matinée et finissent dans un mouchoir de poche (74ème et 77ème) et … pas de pm. Nos équipes trophées ont toutes donné le maximum (42ème et 66ème sur 119) et… pas de pm !


Bref : cette fois on en est sûr : la malédiction du pm en relais est vaincue. Et vu le nombre d’équipes pm sur l’ensemble de la journée et bien c’est une vraie première performance du POP.


Pour finir des clins d’œil particuliers : Bravo à Sofy Chloé et Marie qui se sont lancées dans l’aventure du relais sans leur dernière relayeuse, Isa, clouée au lit (elle va mieux depuis).

Bravo à Sylvie qui a courageusement passé deux jours dans son joli coupe-vent rose de bénévole et avec le sourire, chapeau dame Gilliard. Et enfin toutes nos pensées vers les popains qui n’ont pas pu se joindre à nous. Popopop tout particulier à Didier : on a pensé fort à toi !


Au nom du PoP, bravo à tous. Merci d’avoir affiché cette belle bonne humeur, cette envie et cette solidarité ! Une seule envie : remettre ça dès l’an prochain !


….PoPoPoPoPoPoPoPoPoPoPoPoP…

Lien vers l'album photo gogole

Et un autre lien vers un autre album